Des années 80 à nos jours

Héritage conséquent pour notre société actuelle, les années 80 ont été fondatrices pour le Monde d’aujourd’hui : politiquement (chute de l’URSS), culturellement ( Michael Jackson, Madonna, U2, les radios « libres », Run DMC, Police…) technologiquement ( naissance du CD, de Windows, de MacIntosh, d’Internet…). C’est un trait d’union entre l’ensemble des progrès passés et une vision futuriste de notre existence. Il en est de même pour le Rugby qui évolue, se modifie, et par conséquent pour notre Club qui va faire de ces années charnières un terreau propice au succès actuel et à venir.
Alors en 2éme Division (équivalent de notre Fédérale 1 actuelle) le BSCR, se stabilise. Au cœur d’un championnat aux teintes d’un Rugby encore régional, l’équipe de l’épopée de 1979 continue sa progression. D’année en année, jouant les troubles fêtes et les premiers rôles, en 1982 nos « Rouge et Bleu » passent à la vitesse supérieure. Vainqueur du challenge de l’essor, les adversaires sont avertis d’emblée. Pourtant durant la saison qui suit non réceptifs aux signaux envoyés, ils essuieront la déferlante Blagnacaise. Ecrasant tout sur leurs passages, les hommes de Carles et Guiter accèdent à la finale du championnat. « 1983 », une année clef dans l’histoire de notre Club, qui s’octroie son premier grand titre National face à Lyon sur un cinglant 38 à 3 et gravit une marche de plus dans la conquête des sommets du Rugby hexagonal. Dés lors, Blagnac peut se targuer de faire partie des Grands en Groupe B (équivalent de la Pro D2).
Solidement installés, les Caouecs vont réaliser un trajet similaire. En 1988, la tactique est la même qu’en 1982, le groupe s’acclimate au niveau de la Division, donne un avertissement à ses concurrents, ici en gagnant le Challenge Riquet face à l’US Carcassonne, et monte en fin saison. Le BSCR continue sa folle ascension, en jouant en cette année 1989 en 1ére Division.
Alors à la table du gotha de l’ovalie, le bel effectif composé des légendaires : Carles-Duffault-Boyé-Lahille-Allegre-B.Bonnet-Sanchez-Espagno-Bory-Ceciliot-R.Bonnet-F.Médard-A.Médard-Viel-Barsalou-Victoire-Soula-Coeurville-Dupuy-Nougaro-Lafage-Deylaud-Mico-Granier, dispute une convaincante saison au plus haut niveau. Une montée qui n’est pas un hasard tant est si bien que ce combatif et talentueux bataillon accède au 8éme de Finale.
En 1992, alors redescendu en Groupe B, le Club réalise un dernier coup d’éclat en gagnant Montauban 22 à 16, avant de quitter l’élite quelques temps. Le Rugby Pro est en marche, et les balbutiements du professionnalisme commencent à creuser l’écart entre les Clubs.
Entre alors en jeu les données économiques, et la vision financière puis scientifique du Rugby remplacent peu à peu l’amour du clocher et le sympathique amateurisme ancestral de notre sport. Pour autant, le Club survit, par le talent de ses joueurs, la force de la culture rugby dans notre ville et son vivier. Preuve en est,  les victoires de 1996 de nos Cadets et en 2000 de nos Minimes.
 A l’aube du XXI éme Siècle, le BSCR a su négocier tant bien que mal le virage du professionnalisme. Une refonte du championnat la même année nous place en Fédérale 2, pour peu de temps, car nos seniors vont effectuer un incroyable doublé. En effet, Champion de France face à Beaurepaire pour l’équipe première, et Champion de France de Nationale 2 pour l’équipe réserve.
Comme toujours, stable après une montée, le Club évolue à son niveau en Fédérale 1. Jouant les premiers rôles et étant souvent dans le giron de la qualification. Avec une formation toujours au beau fixe, les Cadets sont Vice Champion de France en 2003, et l’année suivante, les Reichels décrochent le titre national en Reichel B.
Bien rôdés à l’exercice de la Fédérale, des ambitions de reconquête commencent à fourmiller au sein de l’équipe. Ainsi en 2006, arrêté par Albi en demi finale, le Club est à deux doigts d’accéder à l’échelon supérieur : une envie qui sera satisfaite dés la saison suivante.
Malgré une défaite en Finale face à Aurillac, le BSCR réalise une saison exceptionnelle et fait son « come-back » parmi les cadors du Rugby Français. En Pro D2, à l’aube d’une professionnalisation rapide de la structure, avec un beau recrutement et la construction d’installations dignes d’une écurie de ce niveau, le BSCR ne tient pas la cadence. Relégué, et rattrapé par des problèmes financiers, les Caouecs sont envoyés en Fédérale 2.
Aprés 2 années difficiles, le retour en Fédérale 1 est effectué brillament en étant en Juin 2010 Champion de France Fédérale 2 face à Strasbourg, et par un score sans appel (33-12) c’est la reconquête d’un public et d’un statut qui s’opère.La formation continue avec l’année suivante un titre de champion Belascain ex Reichel B Grand Sud qui regroupait les comités Midi Pyrénées+Languedoc+Armagnac Bigorre. Cette saison là se conclura en étant vice champion de France Belascain avec une seule défaite ….en finale contre Mauleon!
« 2012 » est le point d’orgue d’une longue Histoire de prés de 90 ans. Le BSCR c’est cette équipe qui a oscillé entre les hauts et les bas, c’est ce groupe qui à l’instar des grands Clubs a connu la gloire et la défaite, un club qui malgré l’évolution de son sport est resté attaché à ses valeurs fondatrices. Convivial et performant, intègre et compétitif, attaché à son passé et tourné vers l’avenir, une description où tout semble s’opposer au regard du Rugby contemporain : « Rouge » pour la passion qui l’anime, et « Bleu » symbole d’horizons nouveaux et d’un avenir radieux qu’il écrira de ses mêmes couleurs.

Présidents de 1980 à nos jours:

  • 1980-1987 : Dufour
  • 1987-1988 : Viadieu
  • 1988-1989 : Calac
  • 1989-1990 : Calac – Armengol
  • 1990-1991 : Viel
  • 1991-1998 : Duffour
  • 1998-1999 : Humery
  • 1999-2000 : Humery – Armengol
  • 2000-2007 : Lenormand
  • 2007-2008 : Henkinet
  • 2008-2011 : Sicre
  • 2011-2012 : Humery
  • 2012-2013 : Humery – Joachim
  • 2013-2015 : Humery
  • 2015 : Humery – Fierro
  • 2016 : Humery – Fierro