DIMANCHE 23 AVRIL – 1/8 FINALE BLAGNAC VS COGNAC

By 18 avril 2017Non classé

Méchoui d’agneaux à la broche

Blagnac repart de plus belle

Fédérale 1 – 8e de finale aller du Trophée Jean-Prat.

Maxime Charrueau et le BSCR ont bien failli infliger le K.-O. parfait aux Cognaçais./ Photo DDM, Xavier de Fenoyl
Maxime Charrueau et le BSCR ont bien failli infliger le K.-O. parfait aux Cognaçais./ Photo DDM, Xavier de Fenoyl

Le principal enseignement de cette rencontre ? Quitte à susciter un peu d’agacement et même quelques grincements de dents, que Cognac soit toujours en vie ! Entre ce ballon qui glisse des mains de Vernetti (on se demande encore par le biais de quel sortilège) alors que Dauraubedin avait fait la différence ou cette tentative de Ducousso à la verticale du poteau droit invalidée à la grande surprise de nombreux spectateurs, le suspense va donc garder ses prérogatives.

Rappelons dès à présent ce point fondamental du règlement : la concession du bonus offensif peut suffire à éliminer ceux qui sont actuellement en ballottage favorable au goal-average (+ 16 et deux essais à un) comme le confirme Eric Mercadier : «Nos adversaires seront survoltés.»

Pourtant, la baisse de tension charentaise n’a échappé à personne et si une mêlée enfoncée a permis de rétablir le courant, la panne générale a pendu au nez des fautifs. «Face à une formation aussi joueuse et forte de la présence d’un buteur d’une grande précision, les sanctions auxquelles nous nous sommes exposés nous ont fait beaucoup, beaucoup de mal», reconnaissait, avec fair-play, Esteban Devich, le mentor argentin passé par Vannes.

Des pénalités qui ne doivent rien au hasard. Quasiment à leur avantage d’un bout à l’autre (soulignons en passant la mise au supplice du pourtant très puissant édifice cognaçais dans le deuxième acte), les Blagnacais ont un pied en quart de finale. «Un plus gros écart nous aurait fait encore plus de bien mais ce résultat est à la fois intéressant du point de vue du contenu et suffisamment positif en ce qui concerne l’aspect comptable», concluait Eric Mercadier.

Rendez-vous dimanche prochain à Cognac dans le même ordre de bataille car ni carton jaune ni blessé(s) n’ont été recensés dans les rangs blagnacais.


blagnac 27 – cognac 11

MT : 16-6 ; arbitre : Pierre Courbin (Côte d’Argent) ; 500 spectateurs.

Vainqueurs : 2 E Tolofua (25), Dauraubedin (72), 5 P (9,16,39,43,76), 1 T (26) Ducousso.

Vaincus : 1 E Alerte (51), 2 P Roberts (6, 30).

Evolution du score : 0-3, 3-3, 6-3, 13-3, 13-6, 16-6/19-6, 19-11, 24-11, 27-11.

BLAGNAC : Vernetti ; Charrueau, Laguerre, Tolofua, Daurau Baudin (Ochoa, 77)

(o) Ducousso (m) Brun (Pagès, 52) ; Vachon (cap) De Freitas Jouve (Cazabat, 75) ; Mignonat (Banières, 67), Van Blerk ; Lebrequier (Belhaouari, 57), Piffero (Otal, 77), Raynaud (Salhi, 52).

COGNAC : Prat-Marty (Williams, 74) ; Graulout, Chamoulaud (Lafite, 44), Tabualevu, Alerte ; (o) Roberts (m) Tardy (Gatuingt, 67) ; Bray, Jenkins (Baudin, 56), Decubber ; Busso (Cosson, 43), Letellier (cap) ; Acosta (Schiano, 64), Campergue (Richard,) Martin (Devisme, 43).

Cartons blancs : Letellier (24), Baudin (60). Carton jaune : Graulout (65).