La Depêche – Le BSORF tombe sur une patinoire

By 23 janvier 2017Non classé

Battu par les championnes de France en titre du LMRCV hier à la mi-journée dans le Nord (33-26), le BSORF n’est plus leader, mais ce n’est à coup sûr pas le plus important. Il compte surtout ses blessées ce matin, alors que cinq joueuses sont restées sur le carreau au terme d’une empoignade féroce sur un terrain synthétique à la limite du praticable.

Fallait-il jouer ce match délocalisé à Grande-Synthe (commune limitrophe de Dunkerque) ? On peut se le demander alors que chacun s’est un peu forcé sous la pression du calendrier. Toujours est-il que, sur le terrain, les filles n’ont pas rigolé. Dureté du sol, manque d’appuis… Les conditions étaient vraiment très difficiles.

Bien parti grâce à un essai rapide de Gilain en bout de ligne (6e), le BSORF a ensuite subi la loi de Nordistes revanchardes après deux défaites de rang contre Montpellier et Rennes. Ces Nordistes ont vite réagi dans le sillage de l’internationale Romane Ménager qui a remis son équipe dans l’avancée (7-5, 8e). Puis elles ont enchaîné grâce à la puissance de leur pack, qui a dévoré les mêlées, ce qui leur offrait un essai de pénalité (21-5, 35e), alors que le BSORF était sous le choc après la blessure à la mâchoire de Cogul.

Mais il y a des vertus au BSORF et sa réaction fut alors exemplaire. Mayans ralluma la flamme avant la pause (21-12, 38e). Puis Raymond et ensuite Frendo profitèrent de sautes de concentration nordistes pour permettre à leur équipe de rester au contact (28-26, 54e). Il en manqua au final car un dernier mouvement nordiste propulsa Romane Ménager une nouvelle fois derrière la ligne (33-26, 71e).

De quoi nourrir quelques regrets, mais surtout pas entamer la fierté de l’entraîneur Nicolas Tranier. «Le bonus défensif, c’est déjà ça, mais ça ne peut pas nous satisfaire car on repart avec la défaite et beaucoup de blessées. Sur un terrain pareil, on n’a pas pu mettre en place tout le jeu qu’on voulait. C’est frustrant. Mais ce que je retiens surtout, c’est l’état d’esprit du groupe, qui n’a pas lâché et su réagir malgré les conditions. Je tiens vraiment à féliciter les filles.»


LILLE 33 – Blagnac-Saint-Orens 26

À Grande-Synthe. MT : 21-121 ; arbitre : F. Vanamandel (Alsace).

Vainqueurs : 5 E R. Ménager (8e, 71e), Lalli (27e), pén. (35e), Tissiez (48e) ; 4 T, D’haeseleir (8e, 27e, 35e, 48e).

LILLE MRCV : Lalli – Moncozet (Pertus 50e), D’haeseleir, Vernier, M. Ménager – (o) Estève, (m) Rivoalen – R. Ménager, G. Di Muzio, L. Di Muzio – Tissiez, Grière (Tchouta 16e) – Chevalier (Cuvillon 57e), Heitor (Khiter 72e), Ezanno (De Grave 41e).

Entraîneurs : Guillaume Bacharach et Damien Couvreur.

Vaincues : 4 E Gilain (6e), Mayans (38e), Raymond (44e), Frendo (54e) ; 3 T, Abadie (38e, 44e, 54e).

BLAGNAC – SAINT-ORENS RF : L’équipe : Delpeuch – Gilain, Vidal, Raymond, Le Pogam – (o) Abadie, (m) Martin (Auriol 33e) – Soulard (Cogul 24e), Lagarrigue 34e), Mayans, Munier – Labatut, Forlani – Touye (Rabhi 34e), Bigot, André.

Entraîneurs : Nicolas Tranier et Eric Carrière.

Carton jaune : Abadie (18e). Carton blanc : Rabhi (67e).