> L’ESSENTIEL

Comme l’an passé (0-6, puis 7-6), les coalisées Blagnaco-Saint-Orennaises – il faudra attendre la saison prochaine pour évoquer le seul BRF, Blagnac Rugby Féminin – ont gardé le meilleur pour la fin. En effet, on a pensé un moment que la bête (bleue plutôt que noire) était revenue hanter les nuits du Ramier mais, au prix d’une formidable inversion de tendance associant arguments de jeu, coaching et abnégation, Montpellier a baissé pavillon.

Les Lilloises écrasées par Rennes, la formation d’Eric Carrière et Nicolas Tranier a désormais un pied et quatre crampons en demi-finale. Pour la troisième année consécutive. Bravo !

> LES JOUEUSES

C’est bien connu, au carrefour de la bravoure, une Manon peut toujours en cacher une autre. Bigot en l’occurrence, qui a relégué Mignot, sa prestigieuse homologue, au rang de simple figurante, hier après-midi et sous le regard attentif de Jérôme Brousse, l’un des nouveaux membres éminents de l’encadrement tricolore. Pas mal non plus, à la «pile», la toute jeune (19 ans !) Océane Rahbi, tandis que, derrière, le triangle Abadie, Raymond, Neisen, plutôt habitué à l’habit de lumière, a su mettre le bleu de chauffe. Et Vitaline Le Pogam (alias, «Vito») le turbo…

Côté Montpelliérain, N’Diaye est toujours dans le coup.

> ILS ONT DIT

Eric Carrière : «La place de leader ? Une belle récompense certes, oui, mais il faut surtout retenir cette envie permanente d’avancer, en défense aussi bien qu’en attaque. J’ai vu une vraie équipe d’amies capables de se sacrifier les unes pour les autres, avec un cœur énorme.»

Patrick Raffy (co-entraîneur de Montpellier) : «Il y a eu du déchet assorti à un manque de rigueur de notre part. Pour le reste, les deux équipes étaient sensiblement de niveau égal.»


blagnac-saint-orens 16 – montpellier 13

MT : 8-13 ; arbitre : Rémy Chastrusse (Côte d’Argent) ; 350 spectateurs.

Vainqueurs : 2 E collectif (11), Bigot (67), 2 P (23, 70) Abadie.

Vaincues : 1 E Benzid (34), 2 P (4, 38) et 1 T (34) Amédée.

Evolution du score : 0-3, 5-3, 8-3, 8-10, 8-13/13-13, 16-13.

BSORF : Auriol (Delpeuch, 52) ; Perceval (Gilain, 61), Neisen, Raymond, Le Pogam ;

(o) Abadie (cap), (m) Martin ; Mugnier, Soulard (Cogull, 59), Mayans ; Labatut, Forlani ; Touyé, Bigot, Flavy André (Rahbi, 53).

Carton blanc : Delpeuch (77).

MONTPELLIER : Amédée ; Banet, Billes, Poublan, Boujard ; (o) Peyronnet, (m)Duniach (Llauro, 55), Edoung Abessolo (Ceravolo, 71-74), N’Diaye, Rayssac ;

Ikpefan, Flaugère ; Le Bian, Mignot (cap), Benzid.

Carton blanc : Benzid (62).