Nos caouecs sont prêts pour le derby!

By 1 avril 2016Equipe 1

Défaits logiquement par Nevers le weekend dernier, nos rouge et bleu auront l’esprit revanchard ce samedi. Contre Castanet le derby s’annonce bouillant. A l’aller, les deux équipes s’étaient quittées sur un match nul 15-15. Un drop de Lauvernet dans les dernières secondes et l’Avenir Castanéen réalisait un hold-up annonciateur d’un match retour musclé.

 

Ce seront deux équipes que tout oppose qui vont s’entrechoquer. D’un coté Castanet n’a cessé de monter en puissance, avec une place qualificative quasiment assurée et des exploits comme à Oloron la semaine dernière. En confiance, les joueurs du Lauragais, voudront asseoir leur hégémonie régionale, mais du haut de leur statut de favori, ils devront s’attendre à ce que le challenger blagnacais ne lâche rien. Parfois malmenés cette saison et en difficulté pour trouver leurs repères sur certaines rencontres, il est certain que nos Blagnacais feront ce court déplacement dans la peau de l’outsider. A la veille du match, Castanet pourrait considérer ce « choc » comme une simple opposition. Mais la volonté de bien terminer l’année, et la hargne suscitée par les espoirs envolés de cette saison seront aux cotés des rouge et bleu, du coup d’envoi jusqu’à la dernière seconde. Non ce ne sera pas un match facile mais l’abnégation de notre jeune équipe peut l’emmener à réaliser de grandes choses. On se souvient de la récente victoire décrochée à Mauléon, on se souvient aussi de cet ultime essai marqué contre Bagnères de Bigorre, à l’aller, pour triompher au bout du suspens.

 

Ce samedi à 18 heures, le soleil couchant baignera la complexe du Lautard. Les tribunes seront certainement pleines. C’est la saveur des derbys d’antan qui attend nos Blagnacais, ces matchs aux allures de collisions frontales où il est déconseillé de reculer le premier, où chaque centimètre d’avancée est le prix d’efforts surhumains. Il y a peu être 10 points et 3 places d’écart au classement entre les deux équipes, mais dans ce genre de combat tout reste possible.